Réglage du gréement aile voile 3d

Premier réglage du gréement, quelques modifications doivent être faites afin de le rigidifier surtout que je compte l’utiliser dans du vent fort. Il se manipule comme un kite classique avec 2 cordages pour gérer la puissance et l’orientation de l’aile et un cordage qui stabilise l’aile

av1
av3
av2
av4

Gréement aile voile 3D

J’aime la voile et la navigation sur mon kiteboat , je n’ai pu résister à l’envie d’essayer de marier ces deux disciplines en travaillant sur un gréement qui utilisera une aile conçue comme mes cerfs-volants et fabriquée comme une voile .
av
ce concept n’est pas nouveau il existe de nombreux gréements similaires voilavion, aeroskimer etc. . .
ce qui va me différencier c’est la capacité au gréement de se positionner pas seulement dans l’axe de la poutre mais sous d’autres angles. Lors de mes tests effectués pour utiliser mon kite comme une voile je mettais rendu compte que naturellement l’aile trouvait sa position idéale en fonction du cap choisi .j’ai envie d’exploiter cette caractéristique pour rendre ce gréement très performant .Dans un premiers temps je vais monter ce gréement sur mon bateau , si les résultats sont concluants je le monterai à l’avant de mon cata manière de le booster un peu
cata dopé

Pour cela j’ai fabriqué une aile de 10m2 en m’inspirant des voiles de windsurf. Le bord d’attaque est rigidifié par 2 mats de planche mis bout à bout .les lattes sont profiléesva
v2
v3
. Le gréement 3D que je suis en train de terminer ce compose d’un mat dont l’inclinaison est réglable. A la différence du gréement utilisé sur ce bateau .
tv
le tangon sera guidé par un chariot monté sur un rail cintré,
tg
Voilà un peu comment je compte m’y prendre, la suite dans quelque semaine ….

Dérives basculantes

Un de mes soucis majeur c’est le peu de volume de mes flotteurs qui ont tendance à enfourner sous certaine allure .Soit j’en fabrique avec plus de volume soit j’utilise des dérives qui grâce à leur inclinaison apporteront un peu de portance pour pouvoir les soulever au- dessus de l’eau .J’ai donc décider cette option .Le besoin de portance étant diffèrent entre le flotteur au vent et le flotteur sous le vent ,j’ai pensé que l’idéal est de poser des dérives dont l’inclinaison variera en fonction du bord choisi .pour le flotteur au vent la dérive vient en appui sur le flotteur avec un angle de 20 degrés
DSC00009

et pour le flotteur sous le vent la dérive vient en appui sur une cale en carbone avec un angle de 35 degrés .
deriv
Je n’ai pas mis d’incidence mais si je veux il me sera possible de percer des trous sur le support de dérive afin de mettre un peu d’incidence .comme il me sera possible de modifier ces angles si je me retrouve avec trop ou pas assez de portance .Je vais aussi maintenir ces dérives avec du câble élastique pour freiner la bascule des dérives qui risque d’être violente .
Pour le rangement j’ai prévu de faire pivoter les cales pour obtenir un angle qui me permettra de positionner les dérives le plus haut possible
DSC00008
Dans un premier temps pour réaliser les tests j’ai modifié des dérives de Nacra 6.0 .Si mes tests s’avéraient concluants j’en fabriquerais des nouvelles beaucoup plus adaptées

Info pratique

Je poste cette vidéo ou l’on peut voir la fabrication du boudin PU du bord d’attaque de l’aile . Une méthode artisanale qui a fait ses preuves.

Aile terminée

L’aile est terminée, la nouveauté c’est cette structure mixte avec un bord d’attaque gonflable et des lattes rigides en carbone .Pour le côté pratique c’est le faible encombrement de l’aile une fois pliée .Roulée comme une voile elle prend très peu de place et se gonfle rapidement .Reste à voir si sur le bateau il n’y a pas des inconvénients. Il faudra plusieurs tests pour voir si c’est une bonne idée

aile1

aile2

aile pliée
Les lattes sont faites de deux parties : un jonc carbone qui suit parfaitement la courbe du profil de l’aile et un tube carbone lorsque le profil est droit .la partie courbe a été confectionnée à partir d’un tuyau souple dans lequel j’ai glissé des brins de fibre de carbone imprégné de résine époxy mis en forme sur un gabarit du profil
vlcsnap-2013-12-05-20h39m26s117

vlcsnap-2013-12-05-20h39m45s44
12
n1

Construction d’une nouvelle aile pour kiteboat.

v2Depuis 2009 je travaille sur cette aile, au total une quinzaine de prototypes de 9 à 25m2 ont été nécessaires pour bien cerner ce nouveau concept, à partir de toutes ces données, je vais construire une nouvelle aile ; un concentré de tout ce qui me semble important pour arriver en fin à mon objectif. C’est une 14m2, une taille idéale pour pouvoir valider les tests et envisager de faire plus grand. Ni trop petite, ni trop grande je pourrais facilement tracter mon nouveau bateau soit en l’utilisant comme cerf- volant soit en utilisant comme une « voile aile ».
En même temps mon ami germain Belz va aussi construire cette aile que je lui ai dessinée afin de pouvoir comparer nos tests